Un très beau texte : Le coucou

Un très beau texte : Le coucou

Ce mercredi, dix participants à l'atelier d'écriture se sont réunis dont trois nouvelles à qui nous avons souhaité la bienvenue.
Après un tour de table et un rappel des règles de fonctionnement de l'atelier, les thèmes proposés ont tourné autour de l'Enfance : les lieux de l'enfance, les peurs de l'enfance et les premières fois.
Maryse nous a lu son texte que nous intitulerons : Le Coucou.

Lors d'un voyage, mon mari et moi avons rapporté un coucou. Un beau coucou en bois qui sonne toutes les heures d'un joyeux "coucou" !
Nos quatre premiers petits enfants se précipitaient tous pour écouter le coucou.


Aussi grand fut notre étonnement lorsque Mathilde dès son plus jeune âge a manifesté une grande peur devant ce coucou.
Un tel effroi, que nous avons dû le retirer et le cacher. Mais ce n'était pas fini, car Mathilde a voulu savoir ce que l'on avait fait du coucou.
Nous lui avons expliqué que Papy était monté sur l'escabeau et qu'il avait soigneusement rangé le coucou dans une boite et l'avait emporté au loin dans une forêt...


Mais Mathilde faisait une fixation sur ce coucou. Au téléphone, depuis Paris, elle nous demandait de raconter à chaque fois l'histoire du coucou et il ne fallait pas se tromper, elle s'en souvenait mieux que nous et ceci pendant quelques mois.
Par la suite, un peu plus grande, nous avons amené Mathilde au camping où nous avions acheté un mobile-home que nous avions baptisé le "coucou" car nous y entendions le coucou très souvent.

Profitant de cela, nous lui avons fait écouter le vrai coucou. Puis nous avons remis le coucou dans le mobile-home sans le son, et un jour elle nous a dit : "ça y est, le coucou il peut revenir".


Bien sûr, entre temps, elle avait un peu grandi et avait peut-être maintenant d'autres sujets de peur que nous ne connaîtrons peut-être pas.

 

Dominique Marmion